Rebelle(s) Mag n°19 : L’ésotérisme aujourd’hui

0

Le Rebelle(s) Mag n°19 de mai à août 2019 est arrivé en kiosques, points presse et dans votre librairie !

Pour acheter votre exemplaire au point de vente le plus proche de chez vous, cliquez ICI !

Pour vous abonner directement, c’est LA !

Le dossier : L’ésotérisme aujourd’hui

  • L’ésotérisme, pourquoi
  • C. G. Jung et l’avenir de l’ésotérisme
  • Et les Compagnons ?
  • Scientologie et Gnose
  • La spiritualité Rose-Croix
  • La montée de l’Occulte
  • Relire Le Mont analogue
  • Interview de Grichka Bogdanoff Rock et Ésotérisme
  • De l’aube biblique à nos jours

La couverture de Rebelle(s) Mag n°19

Couverture Rebelle(s) Magazine n°19

Les collaborateurs du n°19

Patrick Boccard, Grichka Bogdanoff, Danny-Marc, Éric Desordre, Antoine Fratini, Marie Gatard, Patrice Hernu, Martine Konorski, Robert Liris, Jean-Luc Maxence, Pascal Mora, Bertrand Pavlik, Éric Roux, Frédéric Vincent…

Rebelle(s) Mag n°18 : Où se cachent les fascistes

0

Le Rebelle(s) Mag n°18 de mars-avril 2019 est arrivé en kiosques, points presse et dans votre librairie !

Pour acheter votre exemplaire au point de vente le plus proche de chez vous, cliquez ICI !

Pour vous abonner directement, c’est LA !

Le dossier : Où se cachent les fascistes

  • Tous fachos !
  • Le fascisme est en train de réussir sa transition numérique
  • Crise de la démocratie ou crise de la parole ?
  • Gilets jaunes et fascisme
  • L’essentiel, et rien d’autre
  • Bitter Winter : 45 reporters arrêtés par le Parti Communiste Chinois
  • La fascisation de la vie quotidienne
  • Songe polymorphe et pérenne, le fascisme attend son heure
  • Les mousquetaires et le veggie bowl
  • Portrait du fascisme en caricature de la modernité
  • Paroles libres

La couverture de Rebelle(s) Mag n°18

Les collaborateurs du n°18

Patrick Boccard, Danny-Marc, Éric Desordre, Antoine Fratini, Yonnel Ghernaouti, Alexandro Jodorowsky, Martine Konorski, Michaël Lévy-Bencheton, Robert Liris, Jean-Luc Maxence, Patrick Lamarque, Bertrand Pavlik, Éric Roux, Michaël Sens, Françoise Thieck, Frédéric Vincent…

Rebelle(s) Mag n°17 : La psychiatrie, il faut l’interdire

2

Le Rebelle(s) Mag n°17 de janvier-février 2019 est arrivé en kiosques, points presse et dans votre librairie !

Pour acheter votre exemplaire au point de vente le plus proche de chez vous, cliquez ICI !

Pour vous abonner directement, c’est LA !

Le dossier : La psychiatrie, il faut l’interdire.

  • La coercition comme cure un examen critique de l’histoire de la psychiatrie
  • L’impasse psychanalytique dans l’institution psychiatrique
  • Lutter contre la coercition ne suffit pas
  • Entrevue avec Giorgio Antonucci
  • La psychiatrie ou le barbaresque châtiment de l’âme et des hommes
  • De la Stimulation Cérébrale Profonde
  • Gilets jaunes : tous à l’asile ?
  • Naissons-nous tous avec un petit embryon de folie « douce » ?
  • Réveillons-nous face aux millions d’enfants drogués en psychiatrie

La couverture de Rebelle(s) Mag n°17

Sommaire

Les collaborateurs du n°17

Patrick Boccard, Danny-Marc, Éric Desordre, Antoine Fratini, Martine Konorski, Jonathan Lévy-Bencheton, Michaël Lévy-Bencheton, Marie Gatard ,Yonnel Ghernaouti, Frédéric Grossmann, Jean-Luc Maxence, Geneviève Nakach, Éric Roux, Daniela Ruta, Mickaël Sens, Frédéric Vincent…

Rebelle(s) Mag n°16 : Les héros et les faussaires

0

Le Rebelle(s) Mag n°16 de novembre-décembre 2018 est arrivé en kiosques, points presse et dans votre librairie !

Pour acheter votre exemplaire au point de vente le plus proche de chez vous, cliquez ICI !

Pour vous abonner directement, c’est LA !

Le dossier : Les héros et les faussaires

  • Au fait, c’est quoi un héros pour les 35-40 ans d’aujourd’hui ?
  • Chez les héros du Kok-Borou
  • Recherche héros-écolo… désespérément
  • Les héros, sont-ils en nous ou parmi nous ?
  • Profs… Des héros qui s’ignorent ?
  • Héros, faussaires et points de vue
  • Notre Père, ce Héros ?
  • Psychanalyse des super héros
  • Héros Tragique ou Héros Solaire ?
  • Les héros, une armée d’ombres
  • Diomède ou le héros mythique

La couverture de Rebelle(s) Mag n°16

Sommaire

Les collaborateurs du n°16

Patrick Boccard, Danny-Marc, Éric Desordre, Antoine Fratini, Martine Konorski,
Michaël Lévy-Bencheton, Robert Liris, Jean-Luc Maxence, Éric Roux, Mickaël Sens, Frédéric Vincent

Editorial n°14: Détruire toutes les bastilles est un rêve secret

0

Il y a l’immense prison du monde malade qui fait que personne ne se sent libre du dedans, tranquille et non impliqué devant toutes les injustices sociales qui crèvent l’écran de l’Actualité planétaire. Il y a les guerriers bouchers et obsédés qui tuent des enfants sans un soupir. Il y a aussi la prison intérieure de mes analysants qui s’emprisonnent eux-mêmes dans leur névrose d’angoisse ou leur psychose jusqu’à mourir à la vie de l’âme, même ordinaire. Il y a la prison qui enferme derrière les barreaux tous les délinquants et les criminels du globe et s’imagine les rendre inoffensifs pour toujours, guérissant leur haine interne, les mettant hors d’état de nuire, et les redressant à perpétuité et pour perpétuité, dans des conditions inhumaines et dégradantes. Lorsque Robert Badinter a voulu abolir la peine de mort dans notre Occident, la doxa majoritaire l’a traité de poète et de fou et il a fallu l’aide de Simone Veil pour qu’il parvienne à obtenir sa victoire parlementaire. Et la peine de mort est devenue à jamais hors la loi. Et la Société ne s’est pas pour autant autodétruite. Les criminels ne sont pas, pour autant, devenus tous des récidivistes. Le monde n’est ni pire ni meilleur qu’avant l’abolition. Cela n’a guère changé. Mis à part l’Homme et sa dignité, qui ont pu se comparer dans un même miroir sans briser la glace instantanément, toute honte bue. Et la réponse pénitentiaire, ne pourrions-nous pas la supprimer une fois pour toutes dans notre pays ? Et je rêve ici de bracelets électroniques pour le plus grand nombre de prévenus, je rêve de monastères, même trappistes, ouvrant leur porte et leur mode de prier et de vivre à des condamnés en voie de conversion totale. Je rêve de créer des réseaux de familles d’accueil formées et spécialisées en réhabilitation sociale et spirituelle. Je rêve, je rêve, j’imagine et j’invente des parades « à la carte » contre l’Horreur instituée. Oui, j’avoue : je rêve debout. Et alors ? Tout compte fait, n’est-ce point ma vocation profonde pour un poète rebelle de rêver debout, donc éveillé ? Si je ne rêvais plus debout, il faudrait sans doute réhabiliter même la guillotine pour me rendre hors d’état de nuire, autour et alentours. Croyez-moi sur parole, la Bastille était une prison, et je fus du peuple des assiégeants qui, dans la nuit du 13 juillet 1989, s’était porté vers elle pour la détruire…

Jean-Luc Maxence