Accueil Art(s) Rock and Folk Star-Spangled Banner : le Guernica de Jimi Hendrix

Star-Spangled Banner : le Guernica de Jimi Hendrix

85
0
Jimi Hendrix with his guitar plays Star Spangled Banner in Woodstock
Jimi Hendrix Star Spangled Banner

18 août 1969 à 9 h du matin, Jimi Hendrix monte sur scène en clôture du Festival de Woodstock. Il est particulièrement majestueux ce jour-là : revêtu d’une magnifique veste indienne en daim à franges et de couleur crème, un bandeau fuchsia autour de la tête, son jean est orné de boutons dorés sur le côté… Une allure princière pour celui qui est la tête d’affiche du festival.

Au milieu d’un concert qui enthousiasme les spectateurs, Jimi entonne sur sa guitare l’hymne national des Etats-Unis, The Star-Spangled Banner. En pleine période de contestation de la guerre du Vietnam, le choix a de quoi surprendre et les participants se demandent si c’est du lard ou du cochon. Ironie ? Cynisme ? Jimi est très concentré sur son jeu et ce morceau contient à peu près tous les effets sonores et guitaristiques qui ont fait sa gloire.

Clairement, à l’entrée du pont du morceau, on entend un déferlement de bombes, quelques reprises de partie de la mélodie d’origine puis la sonnerie aux morts. Nulle trace de cynisme, jamais une guitare n’avait exprimé avec un tel lyrisme l’amertume d’un américain déçu par son pays et cette guerre stupide.

L’illustration des horreurs de la guerre nous aura donné le Guernica de Picasso. Le peintre sonore Jimi Hendrix nous aura légué, dans la même veine, The Star-Spangled Banner.

William H. Miller

Le morceau :

Article précédentChic et Freak !

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.